Photo ©  Anaël Boulay  

The Rise of Power, décembre 2019

Sur invitation des élèves du cours "Design & Visual Studies" de Parsons Paris, sous la direction de Lorraine Audric, dans le cadre de l’exposition « Stepping into the archives, faire dialoguer la chaussure et sa représentation ».

Make-up artiste : LAURA GARNIER

Performance de 2h.
Bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs, Paris
10/12/2019



La performance "THE RISE OF POWER” questionne les notions de féminité, de sexualité et de pouvoir.

Des déesses antiques aux femmes-objets, du culte de la lolita au girl power et à la revendication de son indépendance via le sexy, à quel point la féminité répond-elle encore et toujours à des diktats sociétaux ?

Les pieds bandelés emprisonnés dans une chaussure-bijou, habillée d’une longue chevelure blonde factice, l’apparente puissance de la performeuse vacille inexorablement, le corps traduisant une fébrilité grandissante.


The performance "THE RISE OF POWER" questions notions of femininity, sexuality and power.

From ancient goddesses to female objects, from the cult of the lolita to girl power and the claim of her independence via the sexy, to what extent does femininity still and always respond to societal diktats?

The bandaged feet trapped in a jewellery shoe, dressed in long fake blonde hair, the apparent power of the performer wavers inexorably, the body reflecting a growing feverishness.


emiliegirault.com@gmail.com
Social networks :  ︎ ︎  ︎

© Emilie Girault. All rights reserved.