Photo © Florent Burgevin
Poster © Florent Burgevin & Emilie Girault

The Bird Show, since 2048, mai - octobre 2019
[Version 1]

Oeuvre créée avec FLORENT BURGEVIN mêlant installation monumentale et performance d'enfermement.
Dimension de la cage : 5 x 4 x 4 meters

Make-up artiste : LAURA GARNIER
Remerciements : Méloëe Ballandras, Laurence Boissenin, Marie-Paul Ballandras, Mikaël Gauluet, Tom Burgevin, Stéphane Burgevin, Michel Fournier, Laurent Franchi et l'association La Grange d'Adrien.


Distinction :
- Sélection officielle NUIT BLANCHE Paris 2019.
- Sélection officielle du concours "Art & Scéno" de l'édition 2019 du festival WE LOVE GREEN, sous le pairianage de FABRICE BOUSTEAU (directeur de la rédaction de BEAUX-ARTS MAGAZINE & LE QUOTIDIEN DE L’ART)

Expositions
- Version 1 : “We Love Green”, Bois de Vincennes, Paris, 01/06/2019 - 02/06/2019. Performance d’enfermement sur 2 jours (2 fois 13h-01h).
- Version 2 : “Nuit Blanche Paris”, Parc Floral, Paris, 05/10/2019 - 06/10/2019. Performance d’enfermement de 12h (nuit du 5-6/10/19 : 19h-07h).  


GENÈSE DU PROJET : Fin 2018 paraissait le rapport «Planète Vivante» de la WWF : entre 1970 et 2016, les populations d’animaux vertébrés ont subi une baisse de 60 % au niveau mondial.

Depuis l’Antiquité, l’homme est fasciné par les animaux sauvages et exotiques. Il tente de les apprivoiser ou les donne en spectacle (des amphithéâtres antiques jusqu’aux parcs zoologiques), hypnotisé par la beauté de certaines espèces, effrayé par la force et le danger d’autres.
Dans diverses traditions folkloriques, les femmes-oiseaux sont des créatures prophétiques avec une place spirituelle significative, se situant entre le monde de la vie et celui de la mort.

Le projet The Bird Show, since 2048 joue sur ces constats et interroge sur le devenir de notre société de divertissement si l’extinction animale continue à ce rythme : COMMENT TRANSMETTRE AUX GÉNÉRATIONS FUTURES LA BEAUTÉ DE CE QU'ÉTAIT LA FAUNE EXOTIQUE ?

"En 2048, les humains commencent eux aussi à se mettre en cage, dans une posture nostalgique et poétique, tentant de faire revivre la beauté d’antan"… C’est à partir de cette vision post-apocalyptique d’une société future riche de toutes les civilisations passées, qu’est né ce projet.



GENESIS OF THE PROJECT : End of 2018 a WWF report indicated that from 1970 to 2016, the world population of vertebrate animals declined by 60%. Since antiquity, humans are fascinated by wildlife, hypnotised by its beauty & strenght, taming and showing animals for entertainment. THE BIRD SHOW questions the impact of the extinction of animal species : how will we explain future generations the beauty of the disappeared exotic wildlife ? "In 2048, humans start to place themselves into cages, a nostalgic & poetic choice to revive the lost beauty"… It’s from this post-apocalyptic vision that THE BIRD SHOW is born. The bird-woman figure is used, as in folkloric traditions, as a prophetic goddess between the world of the living and the dead, her costume inspired by past civilisations to represent our multicultural future.

emiliegirault.com@gmail.com
Social networks :  ︎ ︎  ︎

© Emilie Girault. All rights reserved.