INHERE WITH ME, janvier 2016

Un film réalisé en 2016 à la Galerie de France, Paris.
Durée 24 h 00' - Format vidéo 16/9 - Format audio stéréo.

Production : Éditions 28°52’
Tirage sur support USB signé et numéroté.
Édition : 22 exemplaires + 3 EA
Disponibilité : Exemplaires 1/22 - 6/22 - 7/22 - 8/22 non disponibles.

Exposition:
"A year ago... InHere With Me", projection-confrontation, La Grange d'Adrien / espace de dynamique artistique, Sully-sur-Loire, 2 janvier 2017.

______________________________________________________

INHERE WITH ME n’est pas un film, c’est une présence. Elle n’a pas pour but d’être regardée, mais simplement d’être projetée chez soi, dans son intérieur, dans son intimité. Ce plan séquence de 24 h questionne sur le caractère "seul" inhérent à chaque être et sur la modification de son rapport à soi lorsque la présence d'un autre est ressentie à ses côtés.


GENÈSE DU PROJET
À l'origine, je souhaitais me filmer pendant 24h, seule, face caméra, afin d'offrir une présence réconfortante à un potentiel spectateur. Je m'imaginais en entité impeccable et inébranlable, l’œil vif, l'esprit toujours clair. Aucun meuble n'encombrerait l'espace filmé, aucun objet ne viendrait me détourner de ma mission: accompagner le spectateur de mon regard bienveillant.

Seule face à une caméra pendant 24h... enfermée et sans aucune notion du temps... l'exercice s’avéra beaucoup plus éprouvant que prévu, l'impeccabilité éphémère, l'attention fugitive, les pensées défaitistes...
Mais une fois l'enregistrement lancé, arrêter c'était pour moi comme abandonner cet autre que je m'étais créé et qui ne cessait de me regarder... Et ces 24h, je les lui avais secrètement promises...

Ce film dure donc bien 24h.

______________________________________________________

INHERE WITH ME is not a movie, it is a presence. Its goal is not to be watched, but to be projected at home, in our intimacy. This 24h sequence-shot raises the question of the "alone" nature inherent in everyone and of the modification of our relationship with ourselves when we feel the presence of someone else by our side.


GENESIS OF THE PROJECT
At first, I wanted to record me during 24h, alone, facing a camera, in order to give a comforting presence to a potential viewer. I imagined myself perfect and unswerving, a lively expression, always clear minded. No furnitures, no objects would disturb me from my mission: to accompany the onlooker with my benevolent gaze.

Alone facing a camera for 24h... locked up with no idea of time... the experience became harder than expected, the perfection ephemeral, the attention fleeting, the thoughts defeatist...
But once the recording had started, to stop was like to abandon this other that I had created in myself and that kept looking at me... And those 24h, I had secretly promised them to him...

So, as agreed, this movie lasts 24h.

retour
chargement...